esthétique de la ferraille

Publié le par beatrice




Alors que j'étais passée par desus la clôture en barbelés pour dessiner cette épave, j'ai vu le propriétaire arriver avec deux personnes... J'ai cru qu'il allait me chasser de son pré mais en fait il venait montrer à des amateurs celle qu'il considère comme un antiquité de valeur. Il a été surpris et heureux de voir que je la considérais comme une oeuvre d'art.

Commenter cet article

Béatrice 11/12/2008 09:31

Si en allant dessiner la voiture, j'avais aperçu le tonton...j'aurais eu grand plaisir à le fixer sur mon carnet...C'est pas tous les jours qu'on peut prendre un tonton en flagrant délit ...ou flagrant délire c'est comme on veut...

fabeli 10/12/2008 22:12

enfant, il y avait une vieille bagnole déglinguée derrière le palefroi où l'on allait jouer en cachette. On y retrouvait parfois un oncle, sa flasque de whisky à la main, entre deux eaux...